Poutine annexe des territoires ukrainiens qu’il ne contrôle pas tout à fait

En réponse, Volodymyr Zelensky a déposé une demande d’adhésion accélérée à l’Otan.

Un long discours, des embrassades enjouées dans une salle d'apparat du Kremlin et un concert patriotique sur la place Rouge couverte de drapeaux blanc-bleu-rouge : il s'agissait clairement pour Vladimir Poutine "d'accueillir" les régions ukrainiennes de Louhansk, Donetsk, Zaporijia et Kherson dans le giron de la "mère patrie" avec le même faste que la Crimée en mars...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité