Guerre en Ukraine: la baie de Sébastopol victime de l'attaque de drones la "plus massive" du conflit

Le port de Sébastopol a été temporairement fermé.

 Le croiseur russe.

La marine russe a repoussé tôt samedi une attaque de drones dans la baie de Sébastopol contre la Flotte russe de la mer Noire, a déclaré le gouverneur de cette ville de la péninsule annexée de Crimée, Mikhaïl Razvojaïev.

Le port de Sébastopol a été "temporairement" fermé aux navires et ferries après cette attaque, ont ensuite précisé les autorités de la ville.

"Des navires de la Flotte russe de la mer Noire sont en train de repousser un UAV (véhicule aérien sans pilote) dans la baie de Sébastopol", a affirmé Mikhaïl Razvojaïev. "Aucune installation dans la ville n'a été touchée. La situation est sous contrôle", a-t-il ajouté.

Tous les drones impliqués dans l'attaque ont été "abattus", a-t-il ensuite précisé sur Telegram.

"Aujourd'hui, à partir de 04H30 (01H30 GMT, ndlr) plusieurs systèmes de défense à Sébastopol ont repoussé des attaques de drones. "Tous les UAV ont été abattus".

"L'attaque la plus massive"

L'attaque de drones de samedi a été la plus "massive" du conflit en Ukraine, a ajouté le gouverneur prorusse de la ville de Sébastopol.

"Cette nuit a eu lieu l'attaque la plus massive de drones et de véhicules de surface pilotés à distance sur les eaux de la baie de Sébastopol dans l'histoire" du conflit, a déclaré Mikhaïl Razvojaïev, cité par l'agence TASS.

La Russie, qui a lancé le 24 février une offensive en Ukraine, a annexé en 2014 la péninsule ukrainienne de Crimée (Sud).

L'annonce de cette nouvelle attaque au drone à Sébastopol intervient alors que les forces ukrainiennes ont lancé une contre-offensive pour regagner du terrain dans le Sud du pays.

Jeudi, M. Razvojaïev avait annoncé que la centrale électrique thermique de Balaklava avait été visée par une attaque de drone qui n'avait pas provoqué de gros dégâts ni de victimes.

En août, il avait fait état d'une attaque au drone contre l'état-major de la Flotte russe de le mer Noire à Sébastopol qui n'avait pas fait de blessés, la deuxième en moins d'un mois.

Le 31 juillet, un drone s'était posé dans la cour de l'état-major de la Flotte, faisant cinq blessés parmi ses employés et provoquant l'annulation de toutes les festivités prévues à l'occasion de la Journée de la Flotte russe célébrée ce jour-là.

Accusée par la Russie d'être derrière cette attaque, l'Ukraine avait alors démenti son implication, en qualifiant ces accusations de "provocation".