Guerre en Ukraine: En colère, Moscou convoque l'ambassadeur néerlandais

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé lundi avoir convoqué l'ambassadeur des Pays-Bas à Moscou pour "protester fermement" contre des tentatives de "recrutement" de diplomates russes aux Pays-Bas par les services de renseignement occidentaux.

 Vladimir Poutine

L'ambassadeur des Pays-Bas à Moscou, Gilles Beschoor Plug, "a été convoqué le 31 octobre au ministère russe des Affaires étrangères", a indiqué la diplomatie russe dans un communiqué.

Lors de cette convocation, Moscou a "protesté fermement contre une tentative de recrutement de l'attaché militaire de l'ambassade de Russie à la Haye le 20 octobre par un représentant des services de renseignement britanniques", selon la même source.

"De telles actions provocatrices sont inacceptables (...) et entravent le fonctionnement normal des établissements russes à l'étranger", souligne le communiqué.

Selon la diplomatie russe, plusieurs "provocations" similaires de la part des services spéciaux occidentaux à l'égard des diplomates russes ont eu lieu ces dernières années aux Pays-Bas.

En décembre 2018, des représentants de la CIA américaine ont tenté de recruter "dans un parc" un diplomate de la mission russe auprès de l'Organisation pour l'Interdiction des armes chimiques. En décembre 2019, ils ont tenté d'"inciter à la coopération" un attaché de l'ambassade de Russie aux Pays-Bas "dans une zone privée de l'aéroport Schiphol" à Amsterdam, affirme le communiqué.

La diplomatie russe accuse les Pays-Bas "non seulement de ne pas empêcher ces actes illégitimes, mais aussi d'y participer".

Ainsi, "en avril des membres des services spéciaux néerlandais ont tenté de recruter trois diplomates russes qui avaient plus tôt été déclarés personae non gratae". En juillet 2020 à La Haye, "un équipement de surveillance a été découvert dans la voiture d'un diplomate de l'ambassade" russe, assure le communiqué.

La Russie appelle "les autorités néerlandaises à s'abstenir de ces actes hostiles qui mènent à une dégradation ultérieure des relations bilatérales" et réclame des "mesures exhaustives visant à empêcher de tels incidents dans l'avenir", ajoute-t-il.

L'offensive que mène la Russie en Ukraine depuis le 24 février a suscité une vague de condamnations internationales et une pluie de sanctions qui s'est accompagnée de l'expulsion de centaines de diplomates russes par les pays occidentaux.

Dans certains cas, ces expulsions ont été accompagnées d'accusations d'espionnage.

Moscou a promis de répondre à chacune de ces mesures et des dizaines de diplomates occidentaux ont déjà été expulsés de Russie.