Un milliardaire russe renonce à sa nationalité à cause du conflit en Ukraine: "Je ne veux pas être associé à ce pays"

Le milliardaire Oleg Tinkov, fondateur de la banque en ligne Tinkoff, grand succès FinTech de ces dernières années, a annoncé lundi avoir renoncé à sa nationalité russe en raison du conflit en Ukraine, qu'il avait vivement critiqué.

Oleg Tinkov

"J'ai pris la décision d'abandonner ma citoyenneté russe. Je ne peux pas et ne veux pas être associé à un pays fasciste qui a déclenché une guerre avec son voisin pacifique et qui tue quotidiennement des innocents", a écrit M. Tinkov sur Instagram.

"J'espère que d'autres hommes d'affaires russes de premier plan suivront mon exemple, afin d'affaiblir le régime de (Vladimir) Poutine et son économie et le mettre finalement en échec", a-t-il ajouté.

Il a accompagné son message de la photographie d'un certificat du consulat russe confirmant la fin de sa citoyenneté russe.

"Je déteste la Russie de Poutine, mais j'aime tous les Russes qui sont clairement contre cette guerre folle !", a encore écrit Oleg Tinkov.

Milliardaire haut en couleur, M. Tinkov est le fondateur de la banque Tinkoff, qui a connu une croissance rapide et a revendiqué en 2020 être la troisième banque de détail de Russie derrière les géants publics Sberbank et VTB. Elle affirme compter aujourd'hui quelque 20 millions de clients.

Il avait critiqué de manière virulente en avril l'offensive russe "absurde" en Ukraine, appelant les Occidentaux à aider à mettre fin à ce "massacre". Il s'agissait d'une des prises de position les plus fortes émises à l'époque par un homme d'affaires russe.

M. Tinkov avait été arrêté en 2020 à Londres sur demande des Etats-Unis qui l'accusaient de fraude fiscale. Il avait ensuite été libéré sous caution et suivi un traitement à Londres pour une leucémie.

Il a quitté en 2020 le poste de PDG de la banque Tinkoff, celle-ci ayant pris ses distances avec ses déclarations anti-offensive.