"Le reste de l'Europe n'a pas de droit moral ni politique de se fatiguer": l'Ukraine met l'UE en garde contre la "fatigue" face à la guerre

"Si nous, les Ukrainiens, ne sommes pas fatigués, le reste de l'Europe n'a pas de droit moral ni politique de se fatiguer", a martelé le ministre.

 «il est très important pour nous de réserver cette place», a insisté Dmytro Kouleba.

Le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba a mis en garde l'Union européenne mardi contre la "fatigue" face à la guerre en Ukraine, pressant l'adoption d'un nouveau paquet de sanctions contre Moscou.

"J'appelle mes collègues dans l'UE" à "rejeter tout doute" et toute "fatigue" et à "finaliser au plus vite le neuvième paquet de sanctions" qui est "attendu depuis longtemps", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse en ligne.

Il a notamment exigé de sanctionner l'opérateur nucléaire publique Rosatom en raison de son rôle dans l'occupation par la Russie de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, la plus grande en Europe.

Dans une maternité près de la centrale de Zaporijjia, la peur de l'accident nucléaire: "La Russie devrait se souvenir de Tchernobyl, comment c'était terrible"

M. Kouleba a également souligné l'importance de sanctions permettant de "freiner" l'industrie militaire russe.

"La capacité de la Russie à produire de nouveaux missiles doit être détruite afin de les empêcher d'avoir des ressources supplémentaires pour tuer des Ukrainiens, détruire les villes ukrainiennes et le système énergétique", a fait valoir.

Alors que Moscou pilonne depuis des semaines des infrastructures énergétiques du pays, plongeant dans le noir des millions de foyers ukrainiens, il a demandé à nouveau aux Occidentaux d'augmenter ses livraisons d'armes, notamment de systèmes de défense anti-aériennes.