Guerre en Ukraine : “Les pratiques russes relèvent très clairement de l’ordre du génocide”

Pour l’écrivain, qui vient de publier “De l’agression russe. Écrits polémiques”, “l’adoption forcée, l’intégration linguistique et culturelle d’enfants qui sont pris à leurs familles ou sont orphelins, cela ressemble à une politique qui avait été adoptée par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale”.

Jonathan Littell.
Jonathan Littell. ©Francesca Mantovani - Editions Gallimard
Jonathan Littell, lauréat du prix Goncourt 2006 pour Les Bienveillantes, l’assure : il n’a “jamais pensé que le fait d’avoir écrit des livres, d’être considéré, d’une certaine manière, comme une personne publique, donnait le droit d’exprimer ses opinions à tout vent. Mais parfois l’on n’a pas le choix ; parfois, le silence équivaut à la complicité. Lorsqu’un pays en agresse un...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité