La Belgique va envoyer des laboratoires mobiles et drones sous-marins en Ukraine: "Du matériel de pointe"

Ludivine Dedonder (PS), la ministre de la Défense, déclare dans Le Soir samedi que la Belgique va envoyer en Ukraine du "matériel de pointe" tels que des laboratoires mobiles et drones sous-marins. La Défense va aussi former de nombreux soldats ukrainiens.)

Defence minister Ludivine Dedonder is seen at a presentation of the results of the first study on the cybersecurity sector by Agoria, Wednesday 16 November 2022, in Brussels. This is the first socio-economic study on the cybersecurity sector in Belgium. BELGA PHOTO JONAS ROOSENS

Les deux laboratoires mobiles qui peuvent être livrés d'ici trois semaines à l'Ukraine peuvent être déployés près d'un lieu où il y a eu un incident chimique, bactériologique, radiologique ou nucléaire, explique la ministre. "Ca peut aussi servir dans des zones sinistrées où des maternités ou des hôpitaux ont été détruits. Ils peuvent apporter de l'aide urgente. (...) Jusqu'à présent, ça n'a été envoyé par personne", poursuit Mme Dedonder.

Par ailleurs, dix drones sous-marins produits par la société belge ECA Robotics Belgium vont aussi être livrés d'ici fin mai en Ukraine. "Ces drones permettent d'identifier toutes les menaces sous-marines, que ce soient des mines ou des dispositifs d'espionnage", précise la ministre. "C'est une toute nouvelle technologie de pointe qui va fortement les aider".

En outre, une centaine de militaires belges ont été libérés pour dispenser 18 modules de formations, parmi lesquels "de l'entraînement au combat, de l'appui feu pour l'artillerie à courte portée, du déminage, des formations sniper, renseignement, infiltration, des systèmes de communication et formation de combat en zone contaminée ainsi que le soutien médical de terrain standard et spécialisé ou encore la coordination sol-air dans le cadre du soutien aérien rapproché", détaille Ludivine Dedonder. Au niveau européen, l'objectif est de former entre 12.000 et 15.000 soldats ukrainiens.