"Je n’idéalise pas l’Ukraine. Il y a dans l’administration de Zelensky des pratiques douteuses"

Le philosophe et journaliste ukrainien Volodymyr Yermonlenko remonte au XIXe siècle pour expliquer la guerre : la violence russe vient de la disparition de la grandeur passée. Pour l’avenir, la seule solution serait de poser les bases d’une vraie fédération.

Thibaut Sardier, pour Libération
L’avenir de l’Ukraine est en Europe, et dans l’Otan. Telle est la thèse du philosophe et journaliste Volodymyr Yermolenko. Rédacteur en chef du site UkraineWorld.org et créateur de plusieurs podcasts qui analysent la guerre avec des intellectuels du monde entier («Thinking in Dark Times» en anglais, et «l’Ukraine,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...