”Il n’y aura pas de vainqueur militaire dans cette guerre”: un ancien général américain affirme que Poutine fait fausse route

Pour un entretien au journal allemand Tagesspiegel, un ancien chef de la CIA et général de l’armée américaine a livré son point de vue sur la situation en Ukraine en proie à l’invasion russe depuis février dernier. D’après lui, il n’y aura “pas de vainqueur militaire dans cette guerre”.

-- AFP PICTURES OF THE YEAR 2022 --

An unidentified soldier's body lies near a burning Russian Armoured personnel carrier (APC) during fighting with the Ukrainian armed forces in Kharkiv, on February 27, 2022. - Ukrainian forces secured full control of Kharkiv on February 27, 2022 following street fighting with Russian troops in the country's second biggest city, the local governor said. (Photo by Sergey BOBOK / AFP) / AFP PICTURES OF THE YEAR 2022
-- AFP PICTURES OF THE YEAR 2022 -- An unidentified soldier's body lies near a burning Russian Armoured personnel carrier (APC) during fighting with the Ukrainian armed forces in Kharkiv, on February 27, 2022. - Ukrainian forces secured full control of Kharkiv on February 27, 2022 following street fighting with Russian troops in the country's second biggest city, the local governor said. (Photo by Sergey BOBOK / AFP) / AFP PICTURES OF THE YEAR 2022 ©AFP or licensors

David Petraeus, général américain retraité, a exprimé son opinion sans langue de bois. Selon lui, en l’état actuel des choses, des négociations de paix entre la Russie et l’Ukraine ne sont pas possibles : “Vladimir Poutine croit toujours qu’il peut endurer plus longtemps les conséquences de la guerre que les Ukrainiens, Européens et Américains”, affirme-t-il.

Une position intenable pour l’ancien militaire : “À un moment donné, les pertes russes liées à la guerre seront insoutenables, tout comme le déploiement de l’armée soviétique en Afghanistan”, pointe-t-il. “Il n’y aura pas de vainqueur militaire dans cette guerre”, assure David Petraeus.

Seule issue possible, des négociations futures qui ne sont imaginables qu’avec l’aide des États-Unis, de l’Otan et des autres alliés : “Ils doivent continuer à faire tout leur possible pour permettre à l’Ukraine de libérer son territoire, de défendre sa population et ses infrastructures afin que Poutine se rende plus rapidement compte que l’invasion ne peut être maintenue.”

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...