Guerre en Ukraine: Kiev fait part de son mécontentement après des propos d'Ursula von der Leyen

Une estimation, à première vue erronée, qui a fait vivement réagir.

<p>La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen s'exprime lors d'une conférence de presse à Strasbourg le 18 octobre 2022</p>
<p>La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen s'exprime lors d'une conférence de presse à Strasbourg le 18 octobre 2022</p> ©AFP

Ce mercredi 30 novembre, Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a affirmé lors d’un discours que 100.000 militaires ukrainiens avaient perdu la vie depuis le début de la guerre avec la Russie, ainsi que 20.000 civils. Des nombres qui interpellent et qui sembleraient erronés. De fait, le passage en question de son discours a par la suite été supprimé du texte publié sur le site de la Commission européenne. La vidéo du discours a également été remplacée par une autre où les chiffres n’étaient plus mentionnés. Peu de temps après, Diana Spinant, une porte-parole de l’institution, a précisé que ce nombre comprenait en plus des soldats tués ceux qui ont été blessés.

Ces estimations ont vivement fait réagir en Ukraine. De fait, la plupart des médias russes ont repris ces données, les exposant par la même occasion comme une preuve de la défaite de l’Ukraine dans le conflit. “Nous ne pouvons pas confirmer ce chiffre”, a déclaré l’armée ukrainienne. “Nous avons demandé à la Commission européenne d’où Ursula von der Leyen tenait ces informations”, a de son côté réagi un porte-parole de la présidence.

Rappelons qu’en période de guerre il est difficile d’obtenir des chiffres précis du nombre de décès. De fait, la Russie et l’Ukraine sont peu enclines à communiquer sur le sujet, considérant ces informations comme sensibles. Seuls le commandant en chef des armées, le ministre de la Défense, ou le président sont autorisés à s’exprimer sur le sujet.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...