"La Russie n’a pas préparé de plan": comment l’Ukraine semble mettre la pression sur l’armée de Poutine

Deux bases aériennes russes, situées à plusieurs centaines de kilomètres de la frontière ukrainienne, ont été touchées par des explosions ce lundi. Il pourrait s’agir d’un avertissement de l’Ukraine envers les troupes de Vladimir Poutine.

This handout satellite image released and collected by Maxar Technologies on December 5, 2022 shows flight activity of a Tu-95 bomber at Engels Airbase, in Russia which is home to a strategic bomber military base. - News reports said two Russian airfields including a base for the country's strategic aircraft that Kyiv says have been used to strike Ukraine, had been rocked by explosions. (Photo by Handout / Satellite image �2022 Maxar Technologies / AFP) / -----EDITORS NOTE --- RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / HANDOUT/ Satellite image �2022 Maxar Technologies " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS  - NO ARCHIVES / THE WATERMARK MAY NOT BE REMOVED/CROPPED
Cette image satellite publiée par Maxar Technologies le 5 décembre 2022 montre l'activité de vol d'un bombardier Tu-95 à la base aérienne d'Engels, en Russie, qui abrite une base militaire de bombardiers stratégiques. ©MAxar

Les sirènes antiaériennes ont retenti longuement ce lundi en Ukraine après que le pays a été touché par une nouvelle salve de frappes russes. Mais le territoire ukrainien, où la population subit des coupures d’électricité très régulières depuis que la Russie cible les infrastructures énergétiques, n’est pas le seul à avoir été touché ce lundi.

En effet, deux bases aériennes russes ont été ciblées par des drones. Si la défense russe les a interceptés, les débris qui sont retombés au sol ont provoqué des explosions. Bilan : au moins trois militaires russes tués et quatre blessés. Deux avions ont été “légèrement” endommagés, a précisé le ministère russe de la Défense.

Si cette attaque ne semble pas être de grande ampleur à première vue, elle constitue néanmoins un avertissement pour Vladimir Poutine, dans le cas où il est bien confirmé que les commanditaires étaient Ukrainiens.

Tout d’abord, les deux bases aériennes sont toutes deux situées à plusieurs centaines de kilomètres de la frontière ukrainienne. Celle de Diaguilevo se trouve dans la région de Riazan et celle d’Engels-2 dans la région de Saratov (non loin de la frontière du Kazakhstan). L’attaque de ces deux endroits représente l’offensive la plus “profonde” des Ukrainiens en Russie.

This handout satellite image released and collected by Maxar Technologies on December 5, 2022 shows an overview of Engels Airbase, in Russia which is home to a strategic bomber military base. - News reports said two Russian airfields including a base for the country's strategic aircraft that Kyiv says have been used to strike Ukraine, had been rocked by explosions. (Photo by Handout / Satellite image �2022 Maxar Technologies / AFP) / -----EDITORS NOTE --- RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / HANDOUT/ Satellite image �2022 Maxar Technologies " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS  - NO ARCHIVES / THE WATERMARK MAY NOT BE REMOVED/CROPPED
Vue d'ensemble de la base aérienne d'Engels, en Russie, qui abrite une base militaire de bombardiers stratégiques.

Moscou n’a pas protégé ses avions

Ensuite, selon Gleb Irisov, ancien lieutenant des forces aériennes russes, la base d’Engels est l’un des “aérodromes clés pour l’aviation stratégique de la Russie”. “Si effectivement l’Ukraine a réussi à toucher la base, cela montre que le pays fait beaucoup de progrès dans sa capacité à atteindre des bases éloignées du champ de bataille”, a analysé auprès du Guardian celui qui a quitté l’armée en 2020. De plus, “il est clair que la Russie n’a pas préparé de plans pour défendre les bases aériennes situées au plus profond du pays”, a ajouté Rob Lee, chercheur spécialiste de la politique de défense russe. Pour lui, Moscou “a été très lent à protéger sa flotte aérienne”, alors que d’autres frappes ont déjà touché la Russie.

This handout satellite image released and collected by Maxar Technologies on December 5, 2022 shows an overview of Engels Airbase, in Russia which is home to a strategic bomber military base. - News reports said two Russian airfields including a base for the country's strategic aircraft that Kyiv says have been used to strike Ukraine, had been rocked by explosions. (Photo by Handout / Satellite image �2022 Maxar Technologies / AFP) / -----EDITORS NOTE --- RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / HANDOUT/ Satellite image �2022 Maxar Technologies " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS  - NO ARCHIVES / THE WATERMARK MAY NOT BE REMOVED/CROPPED
Vue d'ensemble de la base aérienne d'Engels, en Russie, qui abrite une base militaire de bombardiers stratégiques. ©Maxar

Pour Rob Lee, l’attaque de drones pourrait constituer “une frappe préventive” de Kiev, pour tenter de dissuader Poutine de continuer à cibler les infrastructures énergétiques ukrainiennes. Selon les dires de l’expert, la base de Diaguilevo abrite un régiment d’avions ravitailleurs vitaux pour le ravitaillement en vol de la flotte russe. Celle d’Engels-2, elle, héberge un régiment de bombardiers lourds, qui ont servi à frapper récemment l’Ukraine.

Pour le moment, Kiev n’a pas confirmé être à l’origine des frappes de drones sur le sol russe. Le ministère russe de la Défense, lui, a accusé les forces ukrainiennes de chercher “à mettre hors service les avions russes de longue portée”.