"Il suffit qu’on en trouve trois ou quatre pour qu’on déclare toute la forêt contaminée": après la libération, la peur des mines en Ukraine

Dans l’est de l’Ukraine, mines et engins explosifs continuent de faire des victimes bien après la fin des combats. Une menace qui, malgré les efforts de déminage, pourrait rester permanente pendant des années.

Fabrice Deprez
Anti tank mines are seen in the field near the recently liberated village of Pravdyne, Kherson region, Ukraine, Tuesday, Dec. 6, 2022. (AP Photo/Evgeniy Maloletka)
Des mines anti-chars déterrées ©Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
C’est un avertissement désormais quasi-systématique sur les routes des régions de l’est de l’Ukraine reprises ces derniers mois par l’armée ukrainienne : une tête de mort sur fond rouge peinte sur un panneau planté sur un piquet et répété, encore et encore. Et si le visuel ne suffit pas, il y a aussi ces sms régulièrement envoyés sur les...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité