Ce mardi 13 octobre, les gendarmes de Boutigny-sur-Essonne ont eu la désagréable surprise de trouver un dépôt sauvage d'immondices dans un bois de la commune. Sacs de gravats, four micro-ondes, électroménagers... Tout y était...

Patricia Bergdolt, la maire de la commune, a alors décidé d'agir. Après avoir appelé la police, elle n'a pas hésité à fouiller elle-même dans les déchets pour trouver un indice. "Dans les effets personnels, j'ai trouvé un nom et une adresse sur un abonnement de journal", explique la principale intéressée au Parisien. "Dans nos petites communes, où l'on a pas de police municipale, on joue ce rôle d'officier de police judiciaire", souligne-t-elle.

Riche de cette précieuse information, la maire a rapidement décidé de renvoyer tous les déchets à son propriétaire, un habitant du village voisin. Mais, lorsque la police est arrivée, le coupable n'était pas présent. Elle a donc décidé de jeter tous les déchets par dessus son portail. "On lui a rendu ses affaires sans entrer chez lui. Il va avoir une belle surprise en rentrant chez lui", s'est réjouie la maire qui aurait toutefois préféré ne pas devoir en arriver là. 

Le contrevenant risque 1500 euros d'amende et devra en tous les cas s'acquitter des frais de ramassage de ses déchets.