La ville, située à 50 km au sud d'Alicante, en Espagne, est un haut lieu de villégiature belge.

Les inondations qui frappent le sud-est de l'Espagne ont fait cinq morts en deux jours, tandis qu'au moins 3.500 personnes ont été évacuées, ont annoncé vendredi les autorités. Le dernier corps sans vie à avoir été retrouvé est celui d'un homme dans la région de Redovan, à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de la ville d'Alicante, a déclaré sans fournir d'autres détails une porte-parole des secouristes.

Le parking d'un concessionnaire à Orihuela

© dr

Plus tôt dans la journée, un homme de 36 ans a été découvert entre les localités de La Jamula et de Salazar en Andalousie, ont dit sur Twitter les services d'urgence de cette région.

Un porte-parole a précisé à l'AFP qu'une voiture vide avait d'abord été trouvée puis que le cadavre du conducteur avait été localisé par des pompiers en hélicoptère.

Un autre homme - "d'âge moyen" selon les services d'urgence - est mort noyé tôt vendredi matin à Almeria dans la même région. Il n'a pu s'extraire d'une automobile prise au piège dans un tunnel "inondé en quelques minutes en raison de la grande quantité d'eau tombée", selon la mairie de cette ville.

Un policier a pu sauver deux autres personnes à bord du véhicule mais cet "occupant est resté" coincé, a expliqué le maire, Ramon Fernandez-Pacheco, à la radio Cadena Ser.

Ce qu'il reste d'une autoroute à Torrevieja

© dr

Jeudi, les autorités avaient déjà annoncé qu'un homme de 61 ans et sa soeur de 51 ans avaient succombé dans leur voiture emportée par les eaux, à Caudete, dans la région de Castille-La-Manche.

Certaines zones du sud-est de l'Espagne ont battu ces derniers jours des records en matière de pluviométrie, ce qui a fait déborder des cours d'eau.

Certains des 8.000 habitants de la petite ville de Redovan avaient vendredi de l'eau jusqu'aux genoux et d'autres s'activaient à vider leurs logements inondés.

Des images vidéo diffusées par les services d'urgence montraient des sauveteurs se déplaçant à jet-ski sur une autoroute inondée, des flots d'eau brune traversant des rues ou encore des voitures submergées.

Au total, plus de 3.500 personnes ont été évacuées, a dit à l'AFP le ministère de l'Intérieur.

Au moins 74 routes ont été fermées du fait des inondations, a également fait le savoir le ministre de l'Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, évoquant devant la presse "une situation dramatique".

Environ 3.000 membres des forces de l'ordre ou militaires sont mobilisés pour les opérations de secours, a-t-il dit.

L'aéroport de la ville de Murcie est resté fermé pour la journée.

Celui (régional) d'Almeria a également été clos pendant plusieurs heures, obligeant à annuler deux vols et à en dévier deux autres vers Malaga, a souligné le gestionnaire d'aéroports Aena.

Par ailleurs, 22 vols prévus à destination de Palma, sur la très touristique île de Majorque dans l'archipel des Baléares, ont été déviés vers d'autres aéroports espagnols, selon Aena.

La circulation des trains a été suspendue sur plusieurs lignes dans les régions de Valence et de Murcie, notamment les liaisons Albacete-Valence et Murcie-Carthagène, a annoncé la société nationale d'exploitation des chemins de fer espagnols, Renfe.

Les écoles sont restées fermées dans toute la région de Murcie et dans plusieurs localités de la province d'Almeria, selon le ministère de l'Intérieur.

Inondations à Orihuela


Inondations sur la plage del Glea