Le ministre fédéral de l'Agriculture et de la Sécurité alimentaire, Denis Ducarme, a annoncé vendredi avoir demandé à la ministre wallonne de l'Environnement et de la Forêt, Céline Tellier, de transmettre à l'Afsca les résultats d'éventuels tests réalisés en Wallonie à la suite de l'incendie de l'usine chimique Lubrizol survenu jeudi dernier à Rouen, en France, et au risque de retombées sur le sol belge. M. Ducarme (MR) avait déjà rappelé jeudi en séance plénière de la Chambre que la gestion du suivi de ce dossier incombait aux Régions, compétentes en matière de contrôle sur la qualité de l'air, de l'eau et du sol.

Piqué au vif par une interview accordée vendredi matin à la RTBF par Mme Tellier (Ecolo) - qui affirmait que M. Ducarme était "apparemment mal informé" -, le ministre a, dans un communiqué, réclamé vendredi "une communication beaucoup plus proactive de la part de la Région wallonne vers l'Afsca (l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire)" et demandé à ce que, si des tests ont effectivement été réalisés en Wallonie, leurs résultats soient immédiatement transmis à l'agence.

Selon M. Ducarme, le ministre de tutelle de l'Afsca, les autorités wallonnes n'ont à ce stade transmis à l'Afsca "que le résultat des tests des autorités françaises, lesquels concluent à une absence de toxicité aiguë dans l'air, une absence d'amiante et, pour l'eau potable, une absence de polluants ordinaires".