Charles Michel, qui doit se rendre à Lesbos mardi après-midi pour "voir de (ses) propres yeux" la situation, a exhorté les pays membres de l'UE à "être mobilisés pour davantage de convergence" sur l'accueil des réfugiés, le droit d'asile et la politique de retour.

Estimant que "la question migratoire constitue un défi pour l'Union européenne", le président du Conseil européen a appelé à "poursuivre le débat avant la fin du mois".

La Commission européenne a avancé au 23 septembre la présentation de son projet très attendu de réforme de la politique migratoire dans l'UE.

"J'espère qu'on pourra progresser de manière opérationnelle", a-t-il ajouté devant la presse, aux côtés du Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, dont il a salué "la capacité à apporter des réponses en quelques heures" à "l'événement brutal" de l'incendie de Moria.

Dans la nuit du 8 au 9 septembre, le camp de Moria, le plus grand d'Europe, ouvert il y a cinq ans au pic de la crise migratoire, a été entièrement détruit par les flammes, laissant sans abri ses 12.000 occupants qui y logeaient dans des conditions insalubres.

© AFP