Le défilé du dimanche 14 juillet s'est clos à la mi-journée, avec un hommage aux militaires blessés au nom de la France. Alors que le président français Emmanuel Macron ouvrait le bal dans la matinée, des coups de sifflets ont retenti. Des gilets jaunes furieux ont levé la voix parmi le public, afin de montrer leur mécontentement à l'égard de la politique du chef d'État français. Des cris et des insultes captées par plusieurs portables et chaînes de télévision, et relayées sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter.

Pourtant le numéro 2 français, Edouard Philippe a semble-t-il fait la sourde oreille pendant le défilé. Interrogé par un journaliste de BFMTV à ce sujet, il répond: " Je n'ai rien entendu. Je ne doute pas que certaines personnes aient voulu partager leur opinion. L'important c'est que le défilé se soit bien passé et que nous ayons pu exprimer aux armées, et aux blessés des armées, notre connaissance et notre confiance."