"La commission des vaccins recommande désormais le vaccin AstraZeneca pour les personnes de plus de 65 ans également. C'est une bonne nouvelle pour les personnes âgées qui attendent une piqûre", a salué le ministre de la Santé, Jens Spahn, dans un communiqué.

La chancelière Angela Merkel avait déjà annoncé mercredi soir que la commission s'apprêtait à rendre un avis favorable et que son gouvernement suivrait cette recommandation.

Jusqu'ici, Berlin n'avait pas autorisé ce vaccin pour les plus de 65 ans, arguant de données scientifiques insuffisantes de la part du laboratoire anglo-suédois pour le permettre.

Désormais, "des études très récentes ont fourni des éléments" permettant de relever l'âge maximum d'utilisation du vaccin, qui continue de susciter la méfiance en Europe, a expliqué la chancelière mercredi soir.

Elle faisait notamment référence à des études médicales britanniques montrant une efficacité importante pour les personnes les plus âgées.

La Commission des vaccins (Stiko) a donné son feu vert sur la base d'études menées en Angleterre et Ecosse, où ce vaccin est déjà administré aux personnes âgées.

"Les données, qui ne sont disponibles que depuis quelques jours (...) fournissent de premiers résultats solides montrant l'efficacité chez les personnes âgées après une seule dose", explique la Commission dans une déclaration en ligne publiée jeudi.

Ce vaccin serait en outre efficace, selon ces études, pour prévenir les formes les plus graves du Covid-19.

Berlin espère avec cette décision va accélérer sa campagne nationale de vaccination, critiquée pour sa lenteur par l'opinion.

Depuis fin décembre, 2.271.784 personnes, soit 2,7% de la population, ont été totalement vaccinées en ayant reçu deux doses de l'un des trois vaccins autorisés en Allemagne (BioNTech/Pfizer, Moderna et AstraZeneca), selon le dernier décompte de mercredi.

Il y a deux jours, le gouvernement français a lui-même déjà autorisé l'utilisation de ce vaccin pour les personnes âgées de 65 à 75 ans souffrant de co-morbidités.