L'Allemagne tentera durant sa présidence tournante du Conseil de Sécurité de l'ONU de faire adopter une résolution sur la pandémie de Covid-19, a indiqué le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas à l'agence de presse allemande dpa.

M. Maas s'est plaint que l'organe onusien n'avait pas encore réussi à dégager un accord sur une réponse à la crise planétaire. Ce qu'il décrit comme "une preuve d'incapacité".

"Cela ne se peut que le Conseil de sécurité reste sans voix quand le monde entier est en proie à une telle pandémie", a pointé le chef de la diplomatie allemande.

L'Allemagne siègera à la présidence du Conseil de sécurité de l'ONU à partir du 1er juillet pour un mois. Les tentatives d'adoption d'une résolution sur la pandémie ont été empêchées par les différends entre la Chine et les USA, au sujet du rôle de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Le président américain Donald Trump accuse l'OMS d'agir en faveur de la Chine et ne veut pas voir l'organisation mentionnée dans une résolution. "C'est un autre exemple que le Conseil de sécurité est à la limite de l'incapacité d'agir", décrie dès lors M. Maas.

"Au cours des crises majeures, comme au sujet de la Syrie ou du coronavirus, le Conseil de sécurité ne répond plus aux attentes que l'ont peut avoir. Il y a un autoblocage permanent, parfois d'une partie, parfois d'une autre", a-t-il encore vilipendé.