Les policiers qui enquêtent sur la mort de Lyra McKee, journaliste de 29 ans tuée par balles lors d'affrontements à Londonderry entre le groupe dissident Nouvelle IRA et les forces de l'ordre en avril 2019, ont retrouvé l'arme du crime, ont-il annoncé lundi.

L'examen de l'arme découverte le week-end dernier à Londonderry, un pistolet Hemmerli X-Esse, a permis de "confirmer qu'il s'agit du pistolet qui a tué Lyra Mc Kee", a déclaré dans un communiqué le responsable de la police nord-irlandaise Jason Murphy. Dans cette affaire, un suspect a été inculpé du chef de meurtre, mais le tireur est toujours en fuite.

"Je sais qui est impliqué. Je sais qui est le tireur", a averti Jason Murphy. "J'ai demandé aux scientifiques de m'apporter les preuves qui nous permettrons de compléter le puzzle des événements".

Lyra McKee a été mortellement blessée le 18 avril 2019 dans le quartier catholique de Creggan, à Londonderry (Derry, pour les nationalistes irlandais), une ville située à la frontière irlandaise. Un groupe dissident républicain, la Nouvelle IRA, a reconnu sa responsabilité dans la mort de la jeune femme, dans une déclaration au quotidien The Irish News, arguant qu'elle se "tenait à côté des forces ennemies" en référence aux forces de police. Le groupe avait adressé "ses sincères et entières excuses" à ses proches.

Le décès de Lyra McKee a provoqué une vive émotion, ravivant le souvenir des "Troubles" qui ont déchiré la province britannique d'Irlande du Nord pendant trois décennies. Ces violences opposant républicains nationalistes (catholiques), partisans de la réunification de l'Irlande, et loyalistes unionistes (protestants), défenseurs du maintien dans la Couronne britannique, ont fait quelque 3.500 morts avant de prendre fin grâce à l'accord de paix du Vendredi saint de 1998.

L'accord avait alors imposé un retrait des forces britanniques et le désarmement de l'Armée républicaine irlandaise (IRA). Mais des républicains dissidents, luttant pour la réunification de l'Irlande par les armes, comme le groupe Nouvelle IRA, créé en 2012, restent actifs.