L'Autriche souhaite progressivement assouplir les restrictions en vigueur pour lutter contre le nouveau coronavirus à partir du 14 avril, en commençant par la réouverture des petits commerces et selon un calendrier qui s'étalera sur plusieurs mois, a annoncé lundi le gouvernement.

"Notre but est une remise en marche par étapes", a déclaré le chancelier Sebastian Kurz lors d'une conférence de presse, appelant la population à conserver "la plus grande discipline". Après les petits commerces le 14 avril, tous les autres magasins devraient rouvrir début mai, puis les restaurants mi-mai, les grands rassemblements publics restant interdits jusqu'au mois de juillet au moins.

"Nous avons agi plus vite et plus drastiquement" que d'autres pays et "avons empêché le pire", a estimé le chancelier dont le gouvernement a imposé un confinement de la population le 15 mars, en même temps que la fermeture des commerces non essentiels.

"La semaine de Pâques va être décisive" pour évaluer si la levée progressive des restrictions pourra s'appliquer comme prévu, a ajouté M. Kurz, précisant qu'une évaluation régulière des mesures serait menée.

Les écoles devraient rester fermées jusqu'à la mi-mai au moins tandis que la limitation des déplacements vaudra jusqu'à fin avril, selon la feuille de route présentée lundi.

Dans le cadre des mesures de confinement, les Autrichiens sont autorisés à se déplacer si le télétravail est impossible, pour faire des courses indispensables, porter assistance ou faire de l'exercice -sans limitation de périmètre.

Dans le cadre de la reprise progressive des activités, le masque, obligatoire depuis lundi dans les supermarchés, le sera aussi dans les transports publics. Les "gestes barrières" resteront plus que jamais valables, a réaffirmé le gouvernement.

L'augmentation du nombre de nouvelles contaminations est en net recul en Autriche depuis une semaine. Le nombre de cas détectés de coronavirus s'établissait lundi à 12.058 pour un pays de 8,8 millions d'habitants, où la maladie a fait 204 morts.