Selon l'agence météorologique AEMET, qui a placé le centre du pays dont la capitale Madrid en alerte rouge, cette situation est "exceptionnelle" voire "historique". L'aéroport international de Barajas à Madrid était fermé "pour raisons de sécurité". "Le travail pour dégager les pistes se poursuit et nous espérons pouvoir reprendre le service dès que possible", a tweeté l'aéroport.

La neige a perturbé la circulation sur près de 400 routes, selon l'autorité des transports. Des centaines de camionneurs étaient bloqués à travers le pays. Trois cents d'entre eux ayant déjà dû passer la nuit de jeudi à vendredi sur un parking près de Cuenca (centre). La capitale n'avait pas vu de telles chutes de neige depuis 1971.

© AFP

Selon l'AEMET, 20 centimètres de neige devraient en moyenne encore tomber samedi à Madrid et sur le plateau du centre du pays et jusqu'à 50 centimètres pourraient recouvrir les zones les plus en altitude dans cette zone.

La mairie de la ville historique de Tolède ou celle d'Albacete ont même dû demander l'aide de l'armée pour déneiger.

Selon les prévisions météorologiques, la tempête Filomena, à l'origine de ce rare épisode neigeux, va se déplacer vers le nord-est dimanche, ce qui va entraîner une diminution des chutes de neige même si les températures vont rester exceptionnellement basses.

L'avion du Real Madrid est finalement arrivé à Pampelune avec plusieurs heures de retard

Après être resté bloqué plus de deux heures sur le tarmac de l'aéroport de Madrid, l'avion du Real Madrid est finalement arrivé avec plusieurs heures de retard à Pampelune vendredi soir.

Le club de Thibaut Courtois et Eden Hazard devait se rendre à Pampelune pour affronter l'Osasuna samedi en championnat d'Espagne.

L'avion du club avait dû rester bloqué pendant plus de deux heures sur le tarmac de l'aéroport de la capitale espagnole après qu'une tempête de neige a recouvert les pistes de neige et de glace.

Le club de Bilbao, qui se rend à l'Atletico Madrid samedi, a décidé lui de ne pas décoller en direction de Madrid à cause des mauvaises conditions climatiques.