Des mesures fortes ont été annoncées par le président français.

Emmanuel Macron a pris la parole ce lundi 16 mars. L’allocution télévisée fait suite aux dernières évolutions de l’épidémie de coronavirus en France.

"Le gouvernement a pris des dispositions fermes" , a rappelé le président français. "Jamais la France n'avait dû prendre de telles décisions. Elles ont été prises avec ordre, sur la base de recommandations scientifiques". Emmanuel Macron est revenu sur sa décision de maintenir les municipales de ce dimanche 15 mars. Il a remercié les Français qui se sont rendus aux urnes et ont respecté les mesures sanitaires.

Le président a vivement dénoncé le comportement de certains Français

"Nous avons vu du monde se rassembler dans les parcs, dans des restaurants, des gens qui n'ont pas respecté les consignes comme si la vie n'avait pas changé. A tous qui avez bravé les consignes je vous dis: non seulement, vous ne vous protégez pas, mais en plus, vous ne protégez pas les autres. Vous mettez en danger la santé de ceux qui vous sont chers", a expliqué Emmanuel Macron.

"Sans signe grave, contactons notre médecine traitant, ne nous rendons pas à l'hôpital", a demandé le président français.

Confinement presque total et déplacements limités

"Chacun doit limiter le nombre de personnes avec lesquelles il est en contact chaque jour, c'est pourquoi j'ai décidé de renforcer encore les mesures pour réduire nos déplacements et nos contacts au strict nécessaire. Dès demain midi et pour 15 jours au moins, nos déplacements seront limités. Les réunions amicales ou familiales ne seront plus permises". Seuls doivent demeurer les trajets nécessaires, pour faire les courses ou se soigner. "Toute infraction à ces règles sera sanctionnée", a-t-il annoncé.

Réformes et municipales reportées

"Nous sommes en guerre", a annoncé Macron, voulant que tous les esprits se tournent vers le combat contre le coronavirus. "Toutes les réformes sont suspendues", a prévenu Macron. Les municipales sont reportées.


Nouvelle politique pour les masques

Les masques sont réservés en priorité pour les hôpitaux et les médecins.

Taxis et hôtels mis à disposition des soignants

Un service minimum de garde pour les enfants des soignants est mis en place. Les taxis et les hôtels seront mobilisés pour le personnel des hôpitaux.

Les voyages suspendus entre les pays non-européens et l'UE

Tous les voyages entre les pays non-européens et l'UE seront suspendus pendant 30 jours.

"Nous avons pris, entre Européens, une décision commune. Dès demain midi, les frontières à l'entrée de l'Union européenne et de l'espace Schengen seront fermées. Les Françaises et les Français qui sont actuellement à l'étranger et souhaitent rentrer pourront bien entendu rejoindre leur pays", a précisé Emmanuel Macron.


Des mesures fortes pour les entreprises

"Aucune entreprise ne sera livrée au risque de faillite. Nous mettrons en place un dispositif exceptionnel de report de charges fiscales et sociales, de soutien au report d'échéances bancaires, et de garantie de l'Etat à hauteur de 300 milliards d'euros pour tous les prêts bancaires contractés auprès des banques pour les plus petites entreprises. (...) Pour les salariés, le dispositif de chômage partiel sera massivement élargi.", a annoncé le président français.


"Je vous demande d'être responsables, ensemble. Ne cédez ni à la panique ni au désordre. Nous gagnerons mais cette période nous aura beaucoup appris. Beaucoup de certitudes seront balayées. Beaucoup de choses que nous croyions impossibles adviennent. Je saurai avec vous en tirer toutes les conséquences. Hissons-nous à la hauteur du moment. Je sais pouvoir compter sur vous", a ajouté le président français.

"La France vit un moment très difficile. Nul ne peut prévoir la durée. Je fais appel à l'abnégation patriote. Je vous demande d’être responsables, tous ensemble, et de ne céder à aucune panique", a conclu Emmanuel Macron.