La Commission a l'intention de lancer une mission de monitoring pour vérifier que les gardes-frontières croates respectent les droits fondamentaux des migrants et demandeurs d'asile, a indiqué vendredi midi le porte-parole en charge de la migration Adalbert Jahnz.

Son commentaire suit un rapport alarmant de l'ONG Amnesty International, publié jeudi, qui évoque des cas de violences policières et même de torture envers des migrants, à la frontière de la Croatie avec la Bosnie-Herzégovine. La première fait partie de l'UE, elle en est même son membre le plus récent. "Nous sommes au courant du rapport et sommes très préoccupés par les allégations de traitements inhumains et dégradants de migrants et demandeurs d'asile à cette frontière", a répondu le porte-parole de la Commission aux questions des journalistes.

Le rapport d'Amnesty développe plus précisément le cas d'un groupe de Pakistanais et d'Afghans interpellés par des personnes portant des uniformes de la police croate dans la nuit du 26 au 27 mai près de Lake Plitvice. Selon leurs récits, ainsi que les témoignages de médecins les ayant pris en charge, ils ont été battus pendant plusieurs heures, et humiliés, avant d'être "rendus" à la police des frontières qui les a ramenés vers la Bosnie-Herzégovine.

Dans son communiqué, Amnesty pointe un doigt accusateur vers l'UE, parlant d'un "silence" coupable qui "permet et même encourage" les abus.

"Les violences, humiliations et traitements dégradants de demandeurs d'asile et migrants n'ont pas leur place dans l'UE et doivent être condamnés", a assuré vendredi un porte-parole de l'exécutif européen. La Commission "est en contact" avec les autorités croates, qui se sont engagées à enquêter sur ces récentes allégations, à suivre la situation sur place et à garder la Commission informée.

Dans une première réaction, le ministère de l'Intérieur croate a effectivement indiqué qu'il y aurait une enquête, tout en stipulant qu'il s'agissait d'allégations "sans aucune preuve" et en rejetant explicitement la probabilité de leur véracité.