"Nous avons terriblement besoin d'une médiation pour éviter que davantage de sang soit versé. M. Macron pourrait être ce médiateur et pourrait être capable d'influencer M. Poutine, avec lequel il a de bonnes relations", a dit Svetlana Tikhanovskaïa, qui a demandé une recontre au président français pendant sa visite à Vilnius lundi et mardi.