L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a annoncé mardi qu'une substance du type Novitchok avait été trouvée dans l'organisme de l'opposant russe Alexeï Navalny, pris en charge à Berlin dans un état grave à la suite d'un empoisonnement présumé.

L'OIAC, basée à La Haye, a déclaré que les échantillons de sang et d'urine de M. Navalny contenaient un "inhibiteur de la cholinestérase", similaire à deux substances chimiques de type Novitchok interdites par l'organisation en 2019.