L'Union européenne a annoncé, dimanche, qu'elle limitait les exportations de masques et d'autres équipements médicaux de protection, afin de garantir son propre approvisionnement face à la pandémie de covid-19.

"Nous avons adopté aujourd'hui un système d'autorisation d'exportation pour ces équipements (médicaux, NDLR). Cela veut dire que ces exportations hors de l'Union européenne devront être autorisées par les gouvernements de l'Union européenne", a déclaré la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, dans une vidéo postée sur Twitter.

Elle a également averti sur le danger que représentaient les contrôles aux frontières, notamment en ce qui concerne le blocages des chaînes de distribution et les risques de pénurie.

Sa déclaration survient peu après l'annonce par les autorités allemandes de la fermeture à partir de lundi matin des frontières avec la France, la Suisse et l'Autriche.

"C'est nécessaire car nous avons besoin de ces équipements pour nos systèmes de santé", a expliqué Ursula von der Leyen dans la vidéo.

Ces restrictions s'appliquent sur des équipement incluant masques, lunettes de protection, visières, protège visage, protections de nez et de bouche et combinaisons de protection.

Ursula von der Leyen a souligné que les pays européens avaient besoin de partager leurs équipements, qualifiant de "néfastes" "les interdictions nationales sur la vente à d'autres pays de l'Union Européenne".

"Aucun pays ne peut produire seul tout ce dont il a besoin. Aujourd'hui, c'est l'Italie qui a besoin rapidement de grandes quantités de tels produits médicaux mais, dans quelques semaines, ce seront d'autres pays", a-t-elle ajouté.

Un peu plus tôt, le commissaire européen chargé du Marché intérieur, Thierry Breton, avait déclaré que Berlin et Paris avaient entamé "d'intenses discussions" et s'étaient accordées pour autoriser les exportations de matériel médical, en particulier vers l'Italie, le pays européen le plus touché par l'épidémie.

L'Europe étant l'épicentre de la pandémie à présent, l'Union Européenne a renforcé ses efforts pour coordonner sa lutte contre le virus au sein des 27 pays membres.

"Des milliers de conducteurs de camions et de bus sont coincés aux frontières intérieures créant de nouveaux risques sanitaires et bloquant nos chaines de distribution", a mis en garde Ursula von der Leyen. "Nous devons maintenir les flux de marchandises à travers l'Europe sans obstacle (...) Si nous n'agissons pas maintenant, les magasins auront des difficultés d'approvisionnement du reste du Marché unique".

Plusieurs pays ont fermé leurs frontières avec leurs voisins ou introduit de fortes restrictions: la Pologne, la République Tchèque, le Danemark, bientôt suivies par l'Estonie et la Lituanie.