"Nous ne sacrifierons jamais notre avenir au prix du moment présent. L'accès à notre marché implique des conditions", a indiqué M. Barnier sur Twitter après une réunion des ministres des Affaires européennes, soulignant l'"unité totale" des Vingt-Sept face au Royaume-Uni.