L'Union européenne va accorder une aide humanitaire de 250 millions d'euros pour "lutter contre la faim" en Afrique, en Afghanistan et au Venezuela, a annoncé mercredi la présidente de la Commission européenne avant le sommet du G7.

Cette contribution répond à un appel des Nations unies et doit renforcer le système alimentaire mondial, a expliqué Ursula von der Leyen au cours de la session plénière du Parlement européen à Strasbourg.

50 millions d'euros seront destinés aux pays du Sahel et d'Afrique de l'Est sérieusement affectés par les conséquences du changement climatique, a-t-elle précisé.

Les fonds proviennent du budget de l'Union et seront alloués aux pays confrontés à une grave insécurité alimentaire, la pandémie de Covid-19 ayant entraîné une augmentation des besoins humanitaires.

Boris Johnson critiqué

L'annonce est faite avant la réunion des dirigeants des sept principales économies industrialisées (G7) organisée samedi en Grande-Bretagne, alors que le Premier ministre britannique Boris Johnson, hôte du sommet, fait l'objet de vives critiques après l'annonce de son projet de réduire le budget consacré par le Royaume-Uni à l'aide au développement.

En mars, les Nations unies ont prévenu que la famine menaçait 34 millions de personnes dans le monde et que le nombre de cas de famine aiguë allait augmenter dans plus de 20 pays.