La campagne européenne de vaccination contre le Covid-19 est en retard sur le temps de passage que s’était fixé l’Union. La Commission européenne avait exprimé en janvier l’ambition que 80 % des plus de 80 ans et 80 % du personnel médical soient vaccinés depuis la fin mars. L’objectif est loin d’être atteint.

D’après le rapport dévoilé ce mercredi par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, selon la moyenne européenne (basée sur les chiffres transmis par vingt-quatre des trente pays de l’Espace économique européen), seuls 59,8 % des plus de 80 ans ont reçu au moins une dose de vaccin, et 28,7 % deux doses. La Belgique serait à 50,6 %, selon ces statistiques. Pour ce qui est du personnel soignant, les taux sont de 61,1 % ayant reçu une première dose et 47 % complètement vaccinés – les chiffres ne sont pas disponibles pour la Belgique.

Malte est le meilleur élève avec un taux de vaccination de plus de 95 % des plus de 80 ans ayant reçu une première dose. L’Irlande est toute proche avec 95 % et la Finlande suit avec 85 %. Pour le Danemark et Luxembourg, l’objectif des 80 % est en vue. En revanche, la Bulgarie n’a vacciné que 5 % de ses aînés et la Lettonie 17,4 %.

Différentes stratégies nationales

Ces écarts s’expliquent par les différentes stratégies nationales de vaccination : tous les pays n’ont pas désigné les mêmes publics prioritaires. Par ailleurs, si l’Union européenne a tenté de répartir les doses équitablement entre les Vingt-sept au prorata de leur population, chaque capitale a composé son portefeuille avec les vaccins produits par les firmes auprès desquelles la Commission a effectué des pré-commandes communes. Les pays qui, comme la Belgique, ont misé sur le vaccin d’AstraZeneca ont été pénalisés par les importants retards de livraison de la société suédo-britannique. Des 120 millions de doses qu’elle s’était engagée à fournir au 1er trimestre 2021, l’Union n’en a reçu que (presque) 30 millions.

La Commission européenne a cependant assuré que les fournitures de vaccins avaient été suffisantes pour remplir l’objectif, puisque 107 millions de doses auront été livrées au total d’ici la fin de la semaine. L’Union s’attend à recevoir 360 millions de doses au second semestre ; ce qui, affirme la Commission, lui permettrait d’atteindre l’objectif de 70 % de la population adulte d’ici la fin de l’été.