"Le mécanisme de protection civile de l'UE a été activé à la demande des autorités libanaises et coordonne actuellement le déploiement urgent de plus de 100 pompiers hautement qualifiés, avec des véhicules, des chiens et du matériel, spécialisés dans la recherche et le sauvetage en milieu urbain", a expliqué Janez Lenarcic dans un communiqué.

Les pompiers de l'UE travailleront avec les autorités libanaises, a-t-il souligné. "Les Pays-Bas, la Grèce et la Tchéquie ont déjà confirmé leur participation à cette opération critique", a indiqué le commissaire. "La France, la Pologne et l'Allemagne ont aussi offert leur aide à travers le mécanisme et d'autres États membres peuvent apporter leur soutien", a-t-il ajouté.

Le Mécanisme européen de protection civile a été institué en 2001 pour permettre aux pays de l'UE participants de coordonner leur aide et de déployer des moyens dans le monde entier en cas de situation d'urgence de grande ampleur à laquelle ne peut pas faire face seule la protection civile d'un pays.

L'UE a également activé son système de cartographie par satellite Copernicus pour aider les autorités libanaises à évaluer l'étendue des dégâts, a ajouté le commissaire européen.

De son côté, la Belgique a offert son aide sur place via B-Fast, les équipes d'intervention rapide qui interviennent souvent à l'étranger.

La France, elle, va envoyer un détachement de la sécurité civile et "plusieurs tonnes de matériel sanitaire" à Beyrouth.


Les Pays-Bas ont aussi annoncé envoyer mercredi soir en soutien à la capitale libanaise une équipe de 67 pompiers, médecins et policiers spécialisés dans la recherche de victimes coincées sous les décombres.

En outre, l'Allemagne va envoyer une équipe de 47 secouristes pour aider à retrouver des survivants. Ils partiront "aujourd'hui (mercredi) si possible", a déclaré un porte-parole de l'Agence allemande fédérale de secours techniques (THW) à l'issue d'une réunion de l'unité de crise du gouvernement allemand.

Les explosions, survenues dans la zone portuaire de la capitale libanaise, ont fait une centaine de morts, dont un Belge, et plus de 4.000 blessés, selon un bilan encore provisoire.