En plus des stations de tests gratuits déjà présentes dans les aéroports locaux, de telles structures vont bientôt voir le jour sur les autoroutes dans plusieurs localités bavaroises, ainsi que dans les principales gares de Munich et Nuremberg, a déclaré lors d'une conférence de presse le ministre-président bavarois Markus Söder, patron de la CSU, le parti-frère de la CDU de la chancelière Angela Merkel.

Ces tests seront ouverts à tout le monde mais ne seront cependant pour le moment pas obligatoires. M. Söder n'a pas précisé s'ils seraient gratuits.

La Bavière est une des dernières régions allemandes à entrer lundi en vacances. M. Söder a indiqué se soucier des prochains retours de voyageurs de leurs congés qui, dans la sphère privée, font parfois preuve "d'une grande insouciance" en matière de respect des mesures de distanciation physique.

La région avait également été pionnière la semaine dernière dans la mise en place de tests de dépistage du Covid-19 dans le sens des arrivées, une mesure désormais active au niveau national mais aussi dans plusieurs pays européens.

M. Söder a plaidé pour que cette possibilité, actuellement proposée sur la base du volontariat, devienne obligatoire sur tout le territoire allemand.

Avec 2.619 morts recensés officiellement, sur un total de 9.118 dans tout le pays, la plus grande région allemande a été fortement touchée par le Covid-19, dont le lourd tribut a notamment été attribué à des vacanciers de retour d'Autriche, où la pandémie a largement circulé dans plusieurs stations de ski. Un festival de la bière organisé en mars à Mitterteich, dans le nord de la Bavière, pourrait également avoir contribué à diffuser le virus.