La Commission européenne a conclu un nouveau contrat avec la firme pharmaceutique américaine Gilead pour lui racheter du remdesivir, antiviral utilisé pour les patient gravement malades de la Covid-19, a indiqué un porte-parole de l'exécutif européen, confirmé par une publication de la Commission ce jeudi. Le remdesivir est en rupture de stock dans certains États membres. La Commission avait conclu en juillet dernier un contrat avec Gilead pour du Veklury, le nom commercial du remdesivir, soit de quoi traiter 30.000 patients. Ce contrat, d'une valeur de 63 millions d'euros, a couvert les besoins des États membres jusqu'au début de ce mois d'octobre.

Mais plusieurs États membres ont depuis tiré la sonnette d'alarme. La Commission a alors conclu, en fin de semaine dernière, un accord avec Gilead pour 20.300 doses supplémentaires, de quoi traiter 3.400 patients. Des livraisons ont été effectuées ce mardi aux Pays-Bas et en Grèce, et d'autres devaient l'être ce mercredi en Autriche, au Danemark, en République tchèque et en Slovénie.

La Belgique, elle, n'est pas en manque. L'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) a indiqué mardi que le stock était actuellement cinq fois supérieur à ce qui a déjà été distribué dans les hôpitaux du pays.

Le nouveau contrat devrait couvrir les besoins en remdesivir pour les six prochains mois.