Le 12 décembre 2020, nombreux étaient les journalistes et photojournalistes qui ont suivi la manifestation contre le projet de loi "Sécurité globale". Certains avaient déjà dénoncé les charges des forces de l'ordre sur des manifestants pacifistes et souligné les contradictions entre leurs observations de terrain et la communication du ministre de l'Intérieur français, Gérald Darmanin.

Hier, dimanche 3 janvier 2021, le site d'informations français Médiapart a publié une enquête qui démontre "le caractère illicite de plusieurs dizaines de charges policières effectuées ce jour-là et documente les arrestations arbitraires de manifestants, les coups portés sans raisons et la communication mensongère de Gérald Darmanin". Pour ce faire, le site d'informations a collecté et analysé plusieurs centaines de vidéos. 

Il a également confronté les déclarations du ministre aux poursuites judiciaires qui ont eu lieu. En aval de la manifestation, le ministre a estimé que la "stratégie anti-casseurs" et les 142 interpellations avaient permis de protéger les commerçants. Sur ces 142 personnes interpellées, Médiapart déclare que 18 n'ont pas été placées en garde à vue, 49 ont bénéficié d'un classement sans suite et 46 ont reçu un rappel à la loi, c'est à dire un classement sans suite accompagné d'une avertissement. Pour 23 autres, les procédures sont encore en cours. Une personne a été relaxée et cinq ont été condamnées, dont deux pour des faits de violence. 

La vidéo qui met en perspective les différents résultats de l'enquête a été publiée sur le site de Médiapart et déjà largement partagée sur les réseaux sociaux.