Comme l'annonce Franceinfo sur son site internet ce mardi, la famille qui squattait une maison de Théoule-sur-Mer dans les Alpes-Maritimes depuis plusieurs semaines a finalement quitté le domicile.

Le père de cette famille, qui est notamment soupçonné de violences conjugales, a été placé en garde à vue. Le reste de la famille, c'est-à-dire la femme et les enfants, ont été relogés.

Après avoir réussi à s'approprier le logement, cette famille avait fait changer les serrures d'une maison de vacances d'un couple de retraités lyonnais.

Le couple, qui s'y est rendu à la fin du mois d'août, avait eu la surprise de voir la maison occupée et n'avait pu accéder au domicile. A l'heure d'écrire ces lignes, on ne sait pas si le propriétaire du lieu depuis 35 ans a pu rentrer chez lui.

Après deux jours de squat, la loi prévoit que le propriétaire du domicile doit prouver qu'il lui appartient et une décision de justice doit être rendue.