C'est la deuxième année consécutive que les Néerlandais sont contraints de célébrer la fameuse "Fête du Roi" en période de coronavirus. Si l'année passée, les mesures sanitaires avaient été relativement bien respectées, force est de constater que l'ambiance est tout autre cette année.

Malgré l'interdiction d'événements officiels et de rassemblements, les Néerlandais, bien déterminés à fêter l'occasion comme il se doit, ont arpenté les rues en masse. "Les rues sont bondées", confie un correspondant local à nos confrères de la VRT. "Beaucoup de gens sont descendus dans les rues, habillés en orange, comme cela se fait aux Pays-Bas. Les gens ont apporté leurs propres bières et les boivent sur l'espace public", poursuit-il.

© AFP

Parcs évacués

La police est présente en nombre pour séparer les foules, trop nombreuses dans les grandes villes du pays, comme à Maastricht, Amsterdam, Rotterdam ou Utrecht. Plusieurs parcs du pays ont d'ailleurs été évacués, comme le Vondelpark, à Amsterdam.

© AFP

"De nombreuses personnes à Amsterdam sont déjà saoules, et personne ne respecte les règles sanitaires", constate sur place un correspondant du quotidien néerlandais Volkskrant. "Les autorités demandent aux gens de ne plus se rendre dans la ville, mais les trains continuent de circuler. C'est de plus en plus bondé", déplore le journaliste.
© AFP

 

À noter que dans la ville d'Arnhem, une manifestation a été organisée contre le gouvernement actuel du premier ministre Mark Rutte.