Cette mesure entrera en vigueur dès ce jeudi 20 août et concernera également des voyageurs venant d'Albanie, d'Andorre, d'Aruba, du Belize, des Îles Baléares, de Gibraltar, de Guam, d'Inde, des Iles Féroé, de Malte, de Monaco et de Namibie.

Le pays précise dans son communiqué qu'un test négatif ne permet pas de se soustraire à cette quarantaine. "Il n'en réduit pas également sa durée, car un résultat négatif n'exclut pas une infection", est-il précisé.

Les nouvelles règles seront publiées mercredi sur le site du SPF Affaires étrangères. Les Belges qui souhaitent se rendre en Suisse devront, à partir de jeudi, se mettre en quarantaine sur place durant dix jours. Ils devront également se présenter aux autorités cantonales compétentes dans les deux jours suivant leur arrivée.

L'ambassade de Suisse à Bruxelles précise cependant que les personnes qui n'entrent en Suisse que pour la traverser, avec l'intention et la possibilité de continuer directement leur voyage vers un autre pays, sont exemptées de quarantaine.

La Suisse n'est pas le premier pays à imposer une telle mesure aux Belges. La Finlande, le Royaume-Uni et les Pays-Bas avaient déjà mis en place des règles particulières au vu de l'évolution de la situation épidémiologique dans notre pays.

La Belgique avait elle-même placé trois cantons suisses en zone rouge (Genève, le Valais et le Vaud), rendant obligatoire pour toutes les personnes issues de ces régions une quarantaine à l'arrivée sur le territoire. Les Affaires étrangères étaient revenues sur leur décision quelques jours plus tard, colorant à nouveau en vert les régions du Valais et du Vaud.