Le nouveau gouvernement de centre droit roumain a proposé mercredi deux eurodéputés, un homme et une femme, au poste de commissaire européen, une annonce devant mettre un terme à une saga qui retardait la formation de la future Commission.

"En accord avec le président Klaus Iohannis, j'ai décidé d'envoyer à la Commission deux propositions: Siegfried Muresan et Adina Valean", a déclaré le nouveau Premier ministre Ludovic Orban à l'issue de la première réunion de son gouvernement.

M. Muresan, 38 ans, et Mme Valean, 51 ans, sont tous les deux membres du PPE, le formation de la droite européenne majoritaire au Parlement de Strasbourg.

La Roumanie s'est vue attribuer le poste de commissaire aux Transports mais, "si la possibilité d'un changement de portefeuille existe, nous allons en discuter avec la présidente élue de la Commission, Ursula von der Leyen", a précisé M. Orban.

Bucarest viserait le portefeuille de l'Elargissement, attribué à la Hongrie, selon des sources concordantes.

Le précédent gouvernement social-démocrate de Viorica Dancila, renversé le mois dernier par une motion de défiance, avait proposé trois noms, dont aucun n'avait été retenu par Mme von der Leyen.

Cette dernière avait souligné que le candidat roumain devait jouir du soutien aussi bien du gouvernement que du président Iohannis, issu du Parti libéral (PNL) de centre droit

L'investiture lundi du nouveau gouvernement formé par le PNL a permis de débloquer cette impasse.