Le nombre de patients hospitalisés pour le Covid-19 dans le royaume a atteint 2.406 personnes, contre 2.412 lors de son record du 20 avril, a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'autorité. aLe nombre de ces patients se trouvant en soins intensifs est en revanche moindre, avec une part de 10,5% contre 22% en avril, a-t-elle précisé.

La Suède a annoncé la semaine dernière 447 décès liés au Covid-19, en hausse de 16% par rapport à la semaine précédente, atteignant un nouveau record pour la deuxième vague, selon les données officielles compilées par l'AFP.

Au printemps, la semaine la plus mortelle avait été atteinte entre le 10 et 16 avril, avec 692 décès.

Malgré un ton plus ferme et quelques mesures plus strictes, la Suède et sa stratégie hétérodoxe contre le coronavirus se retrouvent à nouveau en difficulté face à une deuxième vague beaucoup plus forte que prévu.

L'effet de cette vague est déjà visible dans la mortalité générale: en novembre, 8.088 décès de toutes causes ont été enregistrés en Suède, soit 10% de plus que la moyenne de ces cinq dernières années, a annoncé l'office des statistiques SCB.

Du fait de cette surmortalité et d'une population plus nombreuse, "c'est le plus grand nombre de morts enregistré pour un mois de novembre depuis 1918, année de la grippe espagnole", a observé le démographe Tomas Johansson dans un communiqué. Le record de novembre 1918 reste loin: ce mois-là, 16.600 personnes étaient mortes en Suède.

Sans masque ni confinement, la stratégie suédoise repose en grande partie sur des "recommandations" ayant valeur de règles mais non coercitives.