La Catalogne interdit les réunions de plus de 10 personnes, a annoncé le président régional Quim Torra. "La situation n'est plus stable, au contraire, les chiffres augmentent constamment", a-t-il déclaré.

La Catalogne va également réduire la taille des classes à l'école et rendre 500.000 tests Covid-19 disponibles dans le secteur de l'éducation. Les élèves retournent à l'école début septembre et de nombreux employés reviennent de vacances, ce qui alimente les craintes que le nombre de cas pourrait augmenter encore davantage.

Dans la région de Murcie (sud-est), les rassemblements de plus de six personnes ne faisant pas partie du même ménage ont été interdits.

À Madrid, qui a été la plus durement touchée, les autorités ont recommandé d'éviter les contacts sociaux non essentiels.

Les autorités de l'île de Majorque aux Baléares ont admis qu'une deuxième vague était en cours, la propagation rapide du virus entravant le suivi des contacts.

L'Espagne a connu une augmentation spectaculaire du nombre de cas ces derniers jours, avec plus de 3.000 nouvelles infections enregistrées quotidiennement.

En juin, le nombre de nouveaux cas sur une période de 24 heures était descendu en-dessous de 100, mais ce chiffre est reparti à la hausse en juillet.