Les troupes de l'europhobe Nigel Farage ont fustigé les députés britanniques vendredi lors d'un rassemblement dans le centre de Londres, épilogue d'une tournée organisée au Royaume-Uni pour mobiliser les partisans du Brexit.

"Nous avons réussi à transformer la colère en espoir et optimisme", a lancé Nigel Farage à la foule de ses partisans. "Nous allons avoir notre chance, même avec ce Parlement", a ajouté le leader du Brexit Party, qui accuse les députés de trahir les quelque 52% de Britanniques ayant voté pour la sortie de l'UE en 2016. Plus de trois ans après le référendum, la date du Brexit, repoussée à deux reprises, a été fixée au 31 octobre prochain, mais les partisans du "Leave" craignent de nouveaux rebondissements retardant encore la sortie de l'UE. Pendant que les épisodes rocambolesques se succédaient à Londres ces dernières semaines -suspension du Parlement par le Premier ministre Boris Johnson annulée par la Cour Suprême l'ayant jugée "illégale", négociations infructueuses avec Bruxelles, guerre ouverte entre Johnson et les députés...-, le Brexit Party a organisé dans tout le pays une série de rassemblements pour remotiver ses troupes. Colchester, Lincoln, Doncaster, Sedgefield, Newport, Exeter.... Au total, une dizaine de villes ont été le théâtre de ces rassemblements, avant Londres ce vendredi, dans une ambiance à l'américaine, avec accueil de héros pour la super star - Nigel Farage -.