Le cofondateur d'Extinction Rebellion (XR) Roger Hallam s'est excusé jeudi d'avoir utilisé "des mots grossiers" pour qualifier l'Holocauste. Dans un entretien avec le journal allemand Die Zeit la veille, il avait qualifié le génocide des juifs de "simple connerie de plus dans l'histoire humaine".

Roger Hallam avait provoqué un tollé en Allemagne. Il s'était notamment attiré les foudres du ministre allemand des Affaires étrangères.

"Je suis vraiment désolé pour les mots que j'ai utilisés. Et je tiens à m'excuser pour la blessure et l'offense qu'ils ont causées", a-t-il déclaré dans un message posté sur Facebook.

Il a reconnu que les tentatives visant à comparer un génocide étaient "obscènes et offensantes, en particulier pour tous ceux qui restent hantés par les souvenirs de ce qui s'est passé et pour tous ceux qui ont perdu les gens qu'ils aimaient".

"Je suis désolé pour les mots grossiers que j'ai utilisés."

Son objectif était d'attirer l'attention sur "le déni de l'horreur que l'effondrement climatique et écologique entraînera", a-t-il ajouté.

L'interview accordée par l'activiste à Die Zeit a forcé l'éditeur Ullstein à suspendre la livraison de son dernier livre sur les changements climatiques en Allemagne. Il devait normalement sortir le 26 novembre.