Enfin la lumière au bout du tunnel ? Plusieurs pays, dont certains sont voisins de la Belgique, entament un déconfinement très progressif de leur population car des signes d’une décélération du Covid-19 se manifestent ici et là dans le monde.

Selon les experts d’Our World in Data, une organisation non gouvernementale de collecte de statistiques liée à l’université d’Oxford et source de nombreux médias anglo-saxons, il faut désormais 16 jours à l’Italie pour doubler le nombre de décès liés au coronavirus, 13 jours à l’Espagne, 11 jours aux Pays-Bas, 10 jours à la France et à l’Autriche, 8 jours à l’Allemagne ou encore 7 jours au Royaume-Uni et à la Belgique.

Ces chercheurs estiment que le taux de croissance des décès est un élément d’analyse plus pertinent que le nombre de décès et suivent donc avec attention la décélération qui est en train de se produire, en tout cas dans les pays qui ont été durement frappés par la pandémie. Il y a quelques jours encore, le taux de doublement des décès était à 3 jours en Belgique.

Mais les risques d’un relâchement des mesures de prévention et donc d’une recontamination incitent les pays à sortir très prudemment du confinement. En Belgique, le Conseil national de sécurité doit se réunir ce mercredi soir pour faire le point. Où en est-on pour le moment en Europe ?

1.  En France, le président Macron prévoit le début du déconfinement le 11 mai

Les écoles primaires et secondaires devraient rouvrir à cette date, mais pas les bars, les restaurants, les cinémas ou les universités. Le port d’un masque " pourrait devenir systématique " dans " certaines situations " comme les transports en commun, a précisé M. Macron. Paris entend aussi poursuivre l’interdiction des grands événements, comme le Festival d’Avignon ou le Tour de France, jusqu’à la mi-juillet. Une façon aussi de laisser entendre qu’après le 14 juillet, ceux-ci pourraient être autorisés.

2. L’Autriche autorise depuis mardi la réouverture de petits commerces, sous strictes conditions

Les commerces visés sont notamment les librairies, les jardineries, les magasins de bricolage. Les clients sont priés de porter un masque et ne peuvent rentrer dans les boutiques qu’un à la suite de l’autre. Près de 4 500 magasins viennois devraient bénéficier à terme de cette mesure qui rentre dans le plan de sortie de crise que l’Autriche a enclenché. Les centres commerciaux et coiffeurs doivent selon ce plan rouvrir le 1er mai. L’Autriche compte moins de 400 morts du Covid-19 pour une population de 9 millions d’habitants.

3. L’Espagne autorise depuis lundi le retour au travail de milliers d’ouvriers

Essentiellement dans le secteur de la construction et de l’industrie manufacturière, qui ne peuvent travailler de chez eux. La police et des volontaires ont commencé à distribuer dix millions de masques aux entrées de métro et dans les gares. L’Espagne compte à ce jour plus de 18 000 morts sur un total de 120 000 victimes dans le monde. Elle entend maintenir le confinement très strict, en tout cas jusqu’au 25 avril. Dans ce pays, les habitants ne sont autorisés à sortir que pour acheter de la nourriture, des médicaments ou sortir le chien. Les enfants doivent rester à la maison.

© IPM Graphics

4. En Allemagne, la chancelière Angela Merkel doit décider ce mercredi

Et ce, avec les dirigeants des seize Länder, des suites du confinement imposé jusqu’au 19 avril. Des voix se font entendre pour un déconfinement par étapes, tout en respectant scrupuleusement les mesures de sécurité, comme le port des masques dans les transports en commun. L’Académie nationale des sciences d’Allemagne recommande d’ouvrir "le plus vite possible" certaines écoles primaires et secondaires. L’Allemagne a enregistré près de 3 000 décès à ce jour.

5. Au Danemark, les enfants âgés de moins de 11 ans vont revenir à la crèche ou à l’école à partir de ce mercredi

Contrairement à son voisin suédois, qui a imposé peu de restrictions à la population, le Danemark avait établi des mesures dès le 11 mars. Mais aujourd’hui, affirme sa Première ministre Mette Frederiksen, " il est important de ne pas fermer le Danemark plus longtemps qu’il ne le faudra it ". La sociale-démocrate insiste toutefois sur le respect des mesures pour éviter une reprise de la pandémie.


6. L’Italie permet depuis mardi l’ouverture des librairies et des boutiques de vêtements pour enfants

Dans la plupart de ses régions, selon l’agence Ansa. La région du Piémont maintient le régime le plus strict tandis que la Lombardie, épicentre de la pandémie dans la péninsule, n’autorise que la vente des vêtements pour enfants. Dans l’ensemble du pays, le confinement est prolongé jusqu’au 3 mai mais certaines activités reprennent, notamment dans l’industrie du bois et dans la production d’ordinateurs. L’Italie est le pays européen qui a enregistré le plus de décès, plus de 20 500.

7. La Grèce échappe à la tourmente et maintient le cap

À l’inverse de l’Italie, la Grèce a largement échappé à la pandémie, ne comptabilisant qu’une centaine de victimes. Le pays a anticipé très tôt le danger, notamment en annulant les carnavals dès la fin février alors qu’aucune victime du Covid-19 n’avait été recensée. Et à partir du 10 mars, les écoles, bars, restaurants, sites archéologiques, cinémas… étaient fermés. Les mesures de confinement sont maintenues jusqu’au 27 avril. "En restant chez soi en avril, nous pourrons en mai jouir des premiers résultats de notre comportement responsable" , a déclaré le porte-parole du gouvernement.

8. Au Royaume-Uni, où les chiffres ne sont pas bons, pas de déconfinement

Le principe de précaution n’a pas été suivi d’emblée. Le nombre de décès dans les hôpitaux s’élève désormais à plus de 12 000 et des centaines de morts dans les maisons de retraite ne sont pas encore comptabilisées dans les statistiques. À Londres, il n’est pas question pour le moment de sortir du confinement. Le gouvernement attend d’avoir atteint le pic de la pandémie.