La ministre de l'Intérieur Priti Patel. devrait aborder la question dans la journée au cours d'un congrès du Parti conservateur. La BBC qualifie la mesure de "tournant le plus important dans la politique britannique d'asile depuis des décennies".

Mme Patel affirme vouloir réformer le système pour accueillir les migrants via "des routes sûres et légales" et refuser ceux qui entrent illégalement sur le territoire, "entraînant des revendications juridiques sans fin". Pour la ministre, qui entend instaurer une politique "ferme mais juste", le système d'asile actuel est "fondamentalement défaillant" après "des années d'inaction de la part des gouvernements précédents", affirme-t-elle, citée par la BBC.

Concrètement, les migrants seraient traités différemment en fonction de s'ils ont fait appel ou non à des passeurs pour rejoindre le Royaume-Uni. De son côté, le gouvernement ouvrirait de nouvelles "voies légales" pour les personnes qui fuient la violence. Les détenus étrangers et demandeurs d'asile qui n'auraient pas besoin de protection contre cette violence seraient pour leur part renvoyés, d'après le nouveau projet de loi.

"Actuellement, toute personne qui arrive dans notre pays et introduit une demande d'asile est traitée de la même manière, sans prendre en compte la façon dont elle est entrée sur le territoire. Ce n'est pas juste", estime Priti Patel dans le Sunday Times.

Cette année, quelque 7.000 personnes ont atteint le Royaume-Uni jusqu'à présent, souvent sur de petits bateaux ou cachés dans des camions, ce qui rend le voyage particulièrement dangereux.

Plus tôt dans la semaine, on apprenait par ailleurs que le gouvernement britannique réfléchirait à la possibilité d'installer des migrants sur des îles lointaines au milieu de l'Atlantique ou sur des navires désaffectés au large des côtes britanniques. L'installation de barrières flottantes dans la Manche entre la France et le Royaume-Uni pour dissuader les migrants serait également envisagée. Aucune de ces pistes n'a cependant encore été confirmée par le ministère de l'Intérieur.