"Nous soupçonnons que (Rasmus Paludan) va commettre une infraction en Suède", a expliqué à l'AFP Calle Persson, porte-parole de la police de Malmö.

"Il y a également un risque que son comportement constitue (...) une menace aux intérêts fondamentaux de la société", a-t-il ajouté.

Rasmus Paludan, chef de file de la "Ligne Dure", devait se rendre vendredi à Malmö (sud de la Suède), pour y organiser une manifestation anti-musulmane où il appelait entre autre à brûler le Coran.

Selon la police, il avait préalablement déposé une demande d'autorisation, qui lui a été refusée au motif que "ni sa sécurité, ni celle des passants ou des contre-manifestants" n'auraient pu être garanties.

Le Danois a malgré tout tenté de rejoindre la ville suédoise, mais a été arrêté à Lernacken, près de Malmö. "Le fait qu'il ait bafoué l'interdiction de se rendre en Suède" constitue en soi un motif d'expulsion, a détaillé M. Persson.

Plus tard dans la soirée, des incidents ont éclaté à Malmö après que des individus ont brûlé le Coran, selon les médias locaux.

De son côté, Rasmus Paludan a réagi sur Facebook: "Renvoyé avec interdiction d'entrée de 2 ans depuis la Suède. Cependant, les violeurs et les meurtriers sont toujours les bienvenus! ", un message suivi de trois émoticônes pleurant de rire.

Rasmus Paludan, un avocat et youtubeur, organise régulièrement des manifestations rassemblant une poignée de personnes pour exprimer son opposition à l'immigration et à ce qu'il considère être une islamisation de la société. En 2019, il avait brûlé un Coran entouré de bacon.