"L'UE déchire continuellement les relations", a-t-il estimé, réitérant des remarques selon lesquelles son pays est tout à fait prêt à une rupture totale des liens avec Bruxelles.

Le ministre russe a aussi répété que les évènements ukrainiens de 2014 (révolution populaire, début de la guerre du Donbass, occupation de la Crimée par les Russes, etc.) ont été selon lui un point de basculement dans les relations avec l'Union.

Le ministre finlandais a de son côté rappelé que l'UE était le plus important partenaire commercial de la Russie.

Après la visite controversée à Moscou du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, il y a moins de deux semaines, les ministres européens des Affaires étrangères discuteront d'éventuelles nouvelles sanctions contre la Russie le 22 février. Les relations se sont récemment tendues à l'occasion du placement en détention de l'opposant russe Alexeï Navalny, précédemment soigné en Allemagne après une tentative d'assassinat sur sa personne.