L'Italie est devenue ce 19 mars le pays le plus touché par le coronavirus, dépassant la Chine en termes de décès et de contaminations. Plus de 10.000 Italiens ont à ce jour perdu la vie des suites du Covid-19. Ce 18 mars, la péninsule totalisait un nombre de 92.472 contaminations. Mais tout le pays ne serait pas concerné par la maladie. En effet, un village semble avoir complètement échappé au coronavirus.

À Ferrera Erbognone, aucun des quelque 1.000 habitants n'a développé un symptôme indiquant une possible infection liée au virus. La localité où la moyenne d'âge avoisine les 60 ans fait figure d'exception dans une région - la Lombardie - considérée comme l'épicentre de la pandémie. Un cas à part qui intrigue les autorités désireuses de trouver ce qui a pu faire la différence. C'est pourquoi une enquête va être menée par l'Institut Mondino, situé dans la ville voisine de Pavie, selon plusieurs médias italiens. 

Une situation "unique" 

Seraient ainsi réalisées des analyses sanguines auprès du plus grand nombre possible d'habitants de Ferrera Erbognone. "Nous devons savoir combien de personnes sont positives au coronavirus mais asymptomatiques, comme cela nous pourrions quantifier les anticorps mais sur la base d'études ultérieures approfondies", explique Giovanni Fassina, le maire du village. Les chercheurs espèrent détecter dans le sang des habitants des anticorps qui permettraient à terme l'élaboration d'une solution à la pandémie qui terrasse le pays ainsi que le monde entier. Le gouvernement italien tient toutefois à ne pas donner de faux espoirs et se montre prudent. La situation "unique" que rencontre le village pourrait être tout bonnement accidentelle. 

Il faudra attendre deux mois pour avoir le fin mot de l'histoire. Seront alors divulgués les résultats des fameuses analyses qui lèveront le voile sur le village italien qui a jusqu'ici échappé au coronavirus.