Après vingt-trois ans de fermeture, deux ans d’une rénovation XXL et trois inaugurations reportées pour cause de Covid-19, le musée du Champagne, à Épernay (Marne), a rouvert ses portes dans un château restauré au cœur de la politique œno-touristique de la ville. Impossible de le rater : ouvrant l’avenue de Champagne classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2015 et sous laquelle sommeillent des dizaines de millions de bouteilles, l’hôtel particulier de Charles Perrier, héritier et directeur de la Maison Perrier-Jouët, reste incontournable.

Surréaliste patchwork architectural de 4 200 m2 qui entrelace Renaissance française et style Louis XII, il s’affiche comme un marqueur de la toute-puissance des négociants de champagne de la fin du XIXe siècle Le bâtiment renoue aujourd’hui avec cette splendeur passée grâce à un investissement de plus de 24 millions d’euros.

L’univers du champagne, de la géologie des terres crayeuses jusqu’à l’élaboration du célèbre breuvage en passant par une collection de vieilles étiquettes, se taille la part du lion dans l’édifice, flanqué d’un parc de 7 500 m2.

Mais le musée présente aussi une très riche collection d’outils et de bijoux néolithiques étonnamment contemporains. De la préhistoire au Moyen Âge, c’est toute la Champagne qui s’offre aux visiteurs dans des parcours accessibles pour tous.