Dans un livre présenté comme un "cri d'alarme" à paraître ce 15 janvier, le pape Benoît XVI prend la parole, en compagnie du cardinal Robert Sarah, pour défendre le célibat des prêtres, peut-on lire ce dimanche soir sur le site du Figaro.

Alors que la possibilité d’ordonner des hommes mariés dans certains cas exceptionnels est envisagée au Vatican suite au synode sur l’Amazonie (le pape François sortira dans les prochaines semaines une exhortation apostolique sur la question), le pape émérite Benoît XVI entend rappeler qu’il s’agit d’un des piliers de l’église catholique latine, et qu’il serait dangereux de le relativiser, même dans des cas exceptionnels.

"Le livre est ainsi un plaidoyer très structuré justifiant le célibat sacerdotal, mais aussi un puissant message de soutien aux prêtres, que les deux auteurs voient "déroutés par les remises en cause incessantes de leur célibat consacré", peut-on lire sous la plume de Jean-Marie Guénois, journaliste du Figaro, qui a pu découvrir le livre – intitulé "Des profondeurs de nos coeurs" - en exclusivité mondiale. Le journaliste analyse également cette sortie comme introduisant un débat théologique, dans la tradition directe de la "disputatio" ecclésiale, et non comme une opposition frontale entre les deux papes.

"De nos jours, écrit Benoît XVI parmi d’autres arguments en faveur du célibat, on affirme trop facilement que [ce célibat] ne serait que la conséquence d’un mépris de la corporéité et de la sexualité. […] Un tel jugement est erroné. Pour le démontrer, il suffit de rappeler que l’Église a toujours considéré le mariage comme un don octroyé par Dieu dès le paradis terrestre. Toutefois, l’état conjugal concerne l’homme dans sa totalité, or le service du Seigneur exigeant également le don total de l’homme, il ne semble pas possible de réaliser simultanément les deux vocations. Ainsi, l’aptitude à renoncer au mariage pour se mettre totalement à la disposition du Seigneur est devenue un critère pour le ministère sacerdotal."

>>> Le livre sera publié en français ce 15 janvier aux éditions Fayard.