"A cause d'une douloureuse sciatique, les célébrations de ce soir et de demain matin (...) ne seront pas présidées par le Saint-Père", a annoncé dans un communiqué le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni.

"Les Premières Vêpres et le Te Deum de ce soir seront présidées par le cardinal Giovanni Battista Re, doyen du collège des cardinaux, tandis que la Sainte-Messe du 1er janvier 2021 sera présidée par le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'Etat", a-t-il précisé.

En revanche, le vendredi 1er, "le pape François conduira tout de même la prière de l'Angélus depuis la bibliothèque du palais apostolique, comme prévu", a-t-il conclu.

Peu avant Noël, deux cardinaux faisant partie de la garde rapprochée du pape, un Polonais et un Italien, ont contracté le Covid-19, suscitant de nouveau des interrogations sur la protection du pape, âgé de 84 ans et qui porte rarement le masque.

Si les rencontres officielles du pape avec de hauts responsables du Saint-Siège sont communiquées quotidiennement, François a aussi de très nombreuses rencontres privées dans la résidence hôtelière Santa Marta où il vit.

Durant le premier confinement de l'Italie, François avait été cantonné dans sa bibliothèque le dimanche pour la prière de l'Angelus, mais il apparaissait ensuite souvent brièvement à une fenêtre pour saluer une place Saint-Pierre quasi vide.

Le pape est considéré comme une personne à risque. A l'âge de 21 ans, en 1957, Jorge Bergoglio avait souffert d'une pleurésie aiguë et les chirurgiens durent procéder à l'ablation partielle de son poumon droit, détaille son biographe Austen Ivereigh.

Le Vatican n'a pas encore indiqué à quelle date le pape pourrait bénéficier d'un vaccin contre le Covid-19.